Interprète captivante, chanteuse, danseuse, compositrice et productrice accomplie, elle est sans contredit la reine de la chanson créole. Elle enregistre et chante sur scène partout dans les Caraïbes, en Europe, au Canada et en Afrique depuis les 15 dernières années. Elle chante en francais et en créole. Ses 7 albums, Douvanjou ka leve (Où le soleil se lève), Pa gen manti nan sa ( Il n’y a pas de doute) Rhum & Flamme,Tout mon temps, The Very best, et Ban m pase (Laisse-moi passer) lui ont valu une renommée internationale.

Emeline Michel est aimée des Haïtiens en ce qu’elle sait mieux faire que quiconque, marier harmonieusement des rythmes traditionnels à un contenu social et politique des plus inspirés. Elle appartient à une nouvelle génération de musiciens haïtiens, laquelle compte entre autres le guitariste/chanteur Beethova Obas, le groupe Boukman Experyans… Cette nouvelle vague d’artistes traite, écrit et chante des paroles réfléchies sur une gamme variée de styles musicaux, des sons typiquement haïtiens compas, twoubadou et rara…

Cordes et Ame, l’album d’Emeline, lancé en décembre 2000, formidablement accueilli sur la scène caribéenne. L’album regroupe une série de pièces sophistiquées ayant pour thème amour et persévérance, où le son des chants et de la figure acoustique flotte sur des airs haïtiens tant anciens que modernes.

Née à Gonaïves, Emeline s’initie à la musique en chantant le gospel à l’église locale. Après avoir terminé ses études, elle profite de l’occasion qu’on lui offre d’étudier au Detroit Jazz Center, pour ensuite retourner en Haïti comme musicienne professionnelle. Peu après, la chanteuse lance son premier album, Douvanjou ka leve, sur lequel figure le succès Plezi Mizè (Le plaisir dans la misère), pièce écrite par Beethova Obas. Les extraits suivants, Tankou melodi (Telle une mélodie) et Flanm (Flamme),la classent parmi les plus grands artistes d’Haïti et des Antilles françaises ; on salue en elle la « nouvelle déesse de la musique créole ».
Elle s’établit ensuite en France et joue dans le cadre d’évènements comme le Festival de Jazz de Nice et le Théâtre de la Ville, New Morning, Cercle de Minuit, passe maintes fois à la télévision française et fait la couverture d’une foule de revues.Sa musique traverse les frontières pour se propager dans toute la francophonie, notamment en Belgique, en Afrique, dans les Antilles françaises, en Guyane française, au Canada, s’étalant jusqu’au Chili et au Japon. L’album »Tout mon temps » nous offre le succès international A-K-I-K-O. Tandis que le rythme dansant de la musique nous emporte, les paroles transmettent un message, priant le peuple haïtien de passer outre au désarroi politique qui règne dans son pays pour retrouver innocence et joie de vivre.

Son contrat avec une maison de disques montréalaise marque le début de cinq illustres années en tant que l’une des jeunes chanteuses haïtiennes les plus populaires au Québec. Elle joue régulièrement dans les festivals canadiens et est invitée à de nombreuses émissions de radio et de télévision. En 1996, elle lance »Ban m pase », album qui confirme son talent florissant et témoigne de sa maturité à titre de compositrice et de productrice. Cet album des plus influents fait fureur ; il livre les succès internationaux Ban m pase et Mwen bezwen w ( J’ai besoin de toi), où l’on retrouve toute la gamme des sons de jazz, de blues et de samba dont s’inspire la chanteuse. Emeline se taille dès lors une place parmi les plus grands paroliers créoles.

En 1999, après avoir enregistré sous plusieurs étiquettes françaises, canadiennes et américaines, Emeline fonde sa propre entreprise de production ( Produciton Cheval de Feu), désireuse d’administrer elle-même tous les aspects de sa carrière et de sa vision artistique. Peu après, elle commence à écrire une nouvelle série de chansons qui reflètent le plus profond de son âme haïtienne aux couleurs de la world musique qui marque un tournant important de la vie de l’artiste. Conçu à Jacmel durant 3 mois de retraite, Cordes et Ame, c’est la fusion, l’harmonie trouvée entre une femme, son âme, et ses cordes. Cordes et Ame est classé meilleur production et meilleur album puis bat tous les records de vente en Haïti, à Musique en folie, la plus grande foire dédiée à la musique haïtienne.

« Trois ans après, elle nous revient avec « Rasin kreyol », concentré de soleil, de larmes, de sable, de boue, de konpa direct, de rara, de rythmes profanes et sacrés. De ces racines créoles qui trouvent encore à se nourrir dans le sol désertifié de l’île magique. »

En 2008, Emeline sort “Reine de cœur”, ce dernier opus enregistré entreHaïti, New York, Montréal et le Burkina Faso invite à une réflexion sur les moments et les émotions de la vie : amour, espoir, douleur, passion et foi. L’album est imprégné d’Afrique et d’Haïti, deux endroits très éloignés géographiquement mais dont les rythmes et les mélodies proviennent du même terreau, le terreau qui, au fil des années, a façonné le style musical d‘Emeline Michel.

En 2012, Emeline sort « Quintessence ». définit littéralement ce qu’il y a de plus raffiné en quelque chose, ce qui est l’essence même de quelque chose. Ce nouvel album d’Emeline est digne de ce nom, car il extrait tout ce qu’il y a de plus raffiné chez l’artiste : sa voix, son cœur, son amour, son écriture, son talent. De plus, il a réuni toutes les plus belles plumes d’Haïti et de la Caraïbe pour les textes qui le composent. Kali, Yanick Lahens, Ralph Boncy, Fabrice Rouzier, James Germain, Ronald Tulle, Jean Christophe Mayard, Jowee Omicil et plusieurs autres musiciens ont preté main forte au niveau de l’arrangement et l’orchestration pour la réalisation de « Quintessence ».